GalArt 2019 | Prix Patrimoine et muséologie | Culture Centre-du-Québec (In French only)

Le 21 novembre dernier avait lieu la seizième édition du GalArt de Culture Centre-du-Québec, soirée annuelle de reconnaissance des intervenants culturels centricois. C’est avec beaucoup de fierté que le Musée des Abénakis s’est vu décerner le Prix Patrimoine et muséologie pour son exposition temporaire l’Indien au-delà d’Hollywood

Placé sous le thème « Culture physique », le GalArt 2019 a tracé des parallèles entre l’artiste et l’athlète. Il a mis en valeur ceux qui utilisent le corps comme moyen d’expression; a souligné la force, l’endurance et la souplesse requises par plusieurs disciplines; a reconnu nombre de tâches physiques incluses dans le métier. À l’instar de la vie d’athlète, être artiste requiert de la rigueur et de la sueur pour passer maître dans sa discipline. Il s’avère juste de dire qu’en ce domaine, inspiration rime souvent avec transpiration. Cette édition rend donc hommage aux artistes, artisans et travailleurs culturels qui ont trimé dur afin que leurs œuvres voient le jour. 

Le Musée des Abénakis tient à féliciter les Archives Bois-Francs, pour leur vidéo promotionnelle ainsi que le Conseil des Abénakis de Wôlinak, pour leur série documentaire Les Abénakis de Bécancour, d’hier à aujourd’hui, finalistes 2019 du Prix Patrimoine et muséologie. De plus, il applaudit tous les lauréats 2019 ainsi que les finalistes des différentes catégories.

 La directrice générale du Musée des Abénakis, Madame Geneviève Bédard, en compagnie de Martin Paré, directeur régional de Culture et Communications Québec Mauricie.

Vague démographique : mouvance des cultures (In French only)

Le Musée des Abénakis à Odanak présente, jusqu’au 17 novembre 2019, l’exposition Vague démographique : mouvance des cultures, fruit de la commissaire et coordonnatrice Frédérique Guichard. Ce projet réunit quatorze artistes; six en provenance de l’Atelier Presse Papier de Trois-Rivières, sept artistes autochtones, dont l’artiste abénakise Christine Sioui Wawanoloath, ainsi que la Britannique d’origine chinoise Wuon-Gean Ho, gagnante du Prix Presse Papier de la Biennale internationale d’estampe contemporaine de Trois-Rivières présentée en 2017.

La commissaire de ce projet a associé à chacun des artistes de l’atelier Presse Papier, un artiste issu des Premières Nations. Chaque duo a ainsi pu apprendre à se connaître, a suivi des ateliers communs et a partagé son vécu.

Au final, cette collaboration aura permis la création de vingt-huit estampes traditionnelles; quatorze de grands formats et quatorze plus petites. Ces dernières ont été reliées en un livre d’artistes, autour du conte d’Ariane Gélinas, Lune perdue, conçu spécifiquement pour ce projet.

Le Musée des Abénakis

Le Musée des Abénakis vise en priorité à étudier, documenter et mettre en valeur la culture des Abénakis. Parallèlement, il s’intéresse aussi aux réalisations des autres Premières Nations en mettant en valeur les créations des artistes contemporains. Cette collaboration avec l’Atelier Presse Papier permet la diffusion du talent d’artistes des Premières Nations et le rapprochement entre autochtones et allochtones.

Le Musée des Abénakis est subventionné par le ministère de la Culture et des Communications du Québec ainsi que par le Conseil des Abénakis d’Odanak.

30 SEPTEMBRE | JOURNÉE DU CHANDAIL ORANGE (In French only)

En ce 30 septembre, tout le personnel du GCNWA, des Conseils de bande et des Centres de santé des communautés d’Odanak et de Wôlinak ont revêtu leur chandail orange à l’occasion de cette journée qui vise à rendre hommage aux survivants et aux victimes des pensionnats autochtones.

🔶 Pourquoi à cette date? Parce que c’est à ce moment de l’année qu’on enlevait de force les enfants à leur famille pour les placer dans les pensionnats.

🔶 La Journée du chandail orange est née il y a quatre ans, pendant le projet de commémoration du pensionnat St. Joseph Mission à Williams Lake C.‑B. L’ex-pensionnaire Phyllis Webstad a raconté comment, le jour de son arrivée au pensionnat, on l’a dérobé du chandail orange que lui avait acheté sa grand-mère. Après avoir raconté son histoire, elle a réalisé que plusieurs survivants avaient vécu des choses similaires. Le chandail orange dont on a privé une enfant symbolise tout ce qu’ont perdu ces milliers d’élèves, leurs familles et leurs communautés, pendant plusieurs générations.

La communauté d’Odanak récompensée ! (In French only)

Cette semaine a eu lieu la rencontre des opérateurs des eaux potables et des CCQE des Premières Nations du Québec. La communauté d’Odanak, représentée par son opérateur des eaux potables Éric G. Nolett, a remporté les trois mentions de reconnaissance parmi toutes les communautés autochtones francophones :

  • Santé et Sécurité au Travail
  • Meilleur Suivi du Programme d’échantillonnage
  • Meilleur Entretien des équipements

De plus, une compétition amicale intitulée les « Eau-Lympiades » s’est tenue dans le cadre de cette rencontre. Huit équipes s’affrontaient lors d’une série de huit épreuves de simulation des diverses activités de traitement des eaux potables. C’est d’ailleurs l’équipe dont faisait partie Éric qui a raflé la médaille de bronze.

Félicitations Éric!

POW WOW DE WÔLINAK 2019 (In French only)

Le décompte est maintenant commencé! Le Pow Wow de Wôlinak battra son plein les 13, 14 et 15 septembre prochains!

Plongez au cœur des traditions autochtones et laissez vous emporter par la magie des chants et tambours. Pourquoi ne pas en profiter pour goûter aux mets autochtones? Plusieurs artistes et artisans seront sur place afin que vous ne repartiez pas les mains vident!

Alors on vous y attend!

Suzie O'Bomsawin

Deux employés du GCNWA au sein de deux comités d’experts de l’Agence canadienne d’évaluation environnementale (In French only)

Le Grand Conseil de la Nation Waban-Aki et son département du Bureau du Ndakina sont fiers de vous annoncer que deux membres de leur équipe ont été sélectionnés pour faire partie de deux nouveaux comités d’experts de l’Agence canadienne d’évaluation environnementale.

Suzie O'Bomsawin

Suzie O’Bomsawin, directrice du Bureau du Ndakina, fait partie du Comité consultatif autochtone. Ce comité fournit au gouvernement du Canada des conseils d’expert et participe à l’élaboration de politiques et d’orientations pour le nouveau système d’évaluation d’impact proposé. Il comprend des membres des Premières Nations, des Inuits et des Métis. Cette représentation contribue à faire en sorte que le Comité apporte une perspective large et inclusive reflétant les droits, les intérêts, les priorités et la situation uniques des peuples autochtones au Canada (CLIQUEZ ICI pour découvrir l’ensemble des membres de ce comité).

Hugo Mailhot Couture, biologiste, quant à lui, fait partie du Comité consultatif technique des sciences et des connaissances. Ce comité fournit au gouvernement du Canada des conseils d’experts sur des sujets liés à l’évaluation d’impact ainsi qu’aux évaluations régionales et stratégiques (CLIQUEZ ICI pour découvrir l’ensemble des membres de ce comité).  

FÉLICITATIONS À VOUS DEUX !

NIONA SUR « LA ROUTE DES PANIERS » (In French only)

L’équipe Niona, constituée de jeunes des communautés d’Odanak et de Wôlinak, est présentement en territoire abénakis, dans le Maine, pour partir à la découverte de traditions ancestrales.

Ce projet de recherche collaboratif entre Niona et le Bureau du Ndakina du GCNWA se nomme « La route des paniers ».

Ils se pencheront sur la production de paniers de frêne. Un élément très important de la culture abénakise, tant d’un point de vue historique qu’archéologique.

Apprenez-en davantage sur le sujet en écoutant l’entrevue qu’a offert la responsable du projet, Valérie Laforce, à VIA 90,5 en CLIQUANT ICI.