LE DÉCLIN DE LA PERCHAUDE (m8m8lamagaws) AU LAC SAINT-PIERRE: UN APPEL À UNE MEILLEURE CONCERTATION ENTRE LES ACTEURS EN VUE DE SAUVER L’ESPÈCE

perchaude

Ces dernières années, plusieurs pêcheurs et pêcheuses de la Nation se sont montrés préoccupés par une diminution importante de la population de la perchaude et par la dégradation des écosystèmes bordant le lac Saint-Pierre (Nebesek ou Atali saotegwak), ce qui rend la pêche de cette espèce moins fructueuse. Leurs préoccupations sont basées sur des observations faites lors de leurs fréquentes visites au lac et dans les environs.

La perchaude est pêchée depuis des temps immémoriaux par les W8banakiak qui fréquentent le lac depuis au moins le début du 17e siècle, selon les premières traces écrites connues. L’effondrement du stock de perchaudes compromet ainsi un droit qui est au cœur de l’identité de la Nation W8banaki.

Ces préoccupations font échos aux données scientifiques récoltées par plusieurs acteurs et organismes travaillant à la protection de cette espèce emblématique du lac Saint-Pierre. Ces dernières années, en plus de collaborer avec ces organismes, la Nation a fait preuve d’initiative dans ce dossier en accomplissant plusieurs interventions en vue d’améliorer la situation. L’aménagement des marais de la Commune à Odanak et l’installation de ponceaux qui favorisent la circulation de ce poisson vers des habitats de qualité pour sa reproduction en sont des exemples. Malheureusement, malgré ces efforts et l’instauration du moratoire de 2012 qui interdit la pêche sportive et commerciale, la situation de la perchaude au lac Saint-Pierre ne s’est pas améliorée.

C’est pour cette raison que la Nation sonne désormais l’alarme. Pour sauver la perchaude au lac Saint-Pierre, il est urgent et essentiel que des actions concertées soient entreprises entre les parties prenantes locales, régionales et gouvernementales. Actuellement, la Nation constate notamment un désengagement du gouvernement, une opposition du milieu agricole et un manque de compréhension, d’implication ou de vision de certains acteurs qui compromettent la mise en place d’une stratégie globale efficace. La situation de la perchaude au lac Saint-Pierre est inquiétante.

La pêche traditionnelle au lac représente une activité importante au cœur de l’identité w8banaki. Elle est donc un droit qui doit être protégé. Dans cette perspective, la Nation s’engage à tout faire en son possible pour permettre le rétablissement de cette ressource indispensable. En plus de ses propres initiatives, la Nation apportera son soutien à toute action concertée qui s’attaquera aux causes du déclin. Elle s’attend à ce que les acteurs régionaux et provinciaux en fassent de même.

Pour en savoir plus, voir le document de positionnement sur la perchaude au lac St-Pierre (m8m8lamagaws).

Ce positionnement est une initiative conjointe des Bureaux environnement et terre d’Odanak et de Wôlinak ainsi que du Bureau du Ndakinna au GCNWA, avec le soutien de plusieurs membres pêcheurs au lac Saint-Pierre ainsi que l’appui des Conseils des Abénakis d’Odanak et de Wôlinak.

NOUS JOINDRE

HUGO MAILHOT COUTURE
HUGO MAILHOT COUTURECHARGÉ DE PROJET
Courriel: [email protected]
Téléphone: 819 294-1686