Wôlinak (Québec), le 2 octobre 2017 – Le 27 septembre 2017, la Première Nation des Abénakis de Wôlinak célébrait la signature de l’accord spécifique relatif à la Gestion des Terres des Premières Nations, faisant officiellement d’elle la première communauté autochtone au Québec à adhérer au Régime de Gestion des Terres des Premières Nations et ainsi, lui permettant d’acquérir une autonomie gouvernementale en matière de gestion des terres.

Il s’agissait de la dernière étape à franchir suite au vote historique du 2 mars 2017 où les membres de la communauté de Wôlinak votèrent majoritairement en faveur de la signature de l’accord spécifique et de leur code foncier.

Grâce à cette entente, la communauté sera, entre autres, mieux outillée afin d’élaborer ses propres lois sur la gestion et la protection de ses terres, de ses ressources et de son environnement. Cela lui permettra également d’acquérir de l’autonomie gouvernementale et sectorielle en matière de gestion des terres. En effet, tel que l’explique Mme Katharina Trottier, directrice des terres et de l’habitation de Wôlinak : « Grâce à cette adhésion, le Conseil des Abénakis de Wôlinak sera en mesure d’émettre des baux et faire des ententes avec des institutions financières afin de faciliter l’accès hypothécaire aux membres de la communauté, en plus d’avoir un impact positif direct sur le développement économique de Wôlinak. »

L’Accord-cadre sur la gestion des terres des Premières Nations est une entente de gouvernement à gouvernement signée en 1996 par treize Premières Nations. Aujourd’hui, 72 Premières Nations à travers le Canada sont signataires de cette entente historique. Celle-ci accorde aux Premières Nations signataires le pouvoir d’élaborer des lois concernant les terres de réserve, les ressources et l’environnement.

 

Renseignements :

Katharina Trottier, directrice des terres et de l’habitation

Conseil des Abénakis de Wôlinak

T : 819-294-6696

C : [email protected]