Canada 150 : la richesse des cultures autochtones sera au cœur des célébrations (in French only)

Le gouvernement du Canada appuie deux nouveaux projets communautaires sur les cultures autochtones au Québec.

De gauche à droite: M. Mario Marchand, Mme Florence Benedict, M. Denys Bernard, Mme Mélanie Joly, Mme Anne Bishoff, M. Dave Bernard et M. Louis Plamondon

C’est à Wôlinak que l’honorable Mélanie Joly, ministre du Patrimoine canadien, a annoncé le 26 mai dernier le financement de deux nouveaux projets communautaires qui souligneront la richesse des cultures autochtones au Québec dans le cadre de Canada 150.

Le Conseil des Abénakis de Wôlinak a reçu près de 151 000$ pour son projet d’exposition intitulée « Mémoire vivante, la rivière au long détour » soulignant la place d’accueil et le lieu de mémoire de la mission Bécancour/Wôlinak. L’histoire des Abénakis sera, entre autres, mise en valeur par la réalisation de murales figuratives, d’une projection multimédia et d’une exposition d’artéfacts historiques tout au long de la saison estivale, et ce, dès le 21 juin prochain. « Avec l’exposition “Mémoire vivante, la rivière au long détour”, notre communauté retrouve sa place dans la grande histoire des Premières Nations ainsi qu’à Bécancour. » se réjouit M. Michel R. Bernard, chef du Conseil des Abénakis de Wôlinak.

Le Centre communautaire Saint-Pierre, quant à lui, a reçu un montant de 23 160$ pour l’aménagement d’un campement autochtone extérieur situé à proximité de ses installations, et ce, du 31 juillet au 3 août 2017, en collaboration avec le Conseil des Abénakis d’Odanak. En plus de faire connaître la culture autochtone et de favoriser un rapprochement culturel, ce projet initie les jeunes et les familles non autochtones à l’art et à la culture autochtones par la tenue de diverses activités. Comme le mentionne M. Gilbert Fafard, coordonnateur communautaire au Centre communautaire Saint-Pierre « Le campement autochtone extérieur que nous aménagerons en collaboration avec le Conseil des Abénakis d’Odanak permettra le rapprochement culturel entre les Autochtones et les non-Autochtones de la région de Drummondville et du Centre-du-Québec. En plus de favoriser une meilleure connaissance de notre passé et des mœurs des communautés autochtones du Québec, une telle activité nous donne l’occasion de mieux entrevoir notre avenir commun dans le Canada de demain. »

« Aucune relation ne compte plus aux yeux du gouvernement du Canada que celle qu’il entretient avec les peuples autochtones » souligne l’honorable Mélanie Joly, ministre du Patrimoine canadien, « C’est pourquoi nous sommes fiers d’appuyer ces deux nouveaux projets communautaires qui permettront aux Canadiens de découvrir toute la richesse et l’histoire des cultures autochtones. Profitons de Canada 150 pour resserrer les liens qui nous unissent afin de léguer un bel héritage aux générations à venir. »

Il est important de rappeler que le gouvernement du Canada a accordé ces financements par l’entremise de Fonds Canada 150. Grâce à ce Fonds, le gouvernement appuie la tenue d’activités tant à l’échelle locale que nationale pour que les Canadiens d’un bout à l’autre du pays soient de la fête et ainsi faire de 2017 une année mémorable.

Tags: No tags

Comments are closed.