MUSÉE DES ABÉNAKIS | PROGRAMMATION 2020

Le Musée des Abénakis est fier de présenter sa programmation d’expositions pour l’année 2020.

Les Mondes de la nuit – jusqu’au 8 janvier 2021

Les plus belles histoires se racontent la nuit, alors que l’atmosphère est chargée de mystères et que votre esprit est prêt à vivre une gamme d’émotions. Errez dans l’ambiance claire obscure de l’exposition Les mondes de la nuit et découvrez ce qui se passe dans votre cerveau et à l’extérieur, alors que le soleil est couché. Assurément, vous ne fermerez pas l’œil de la nuit!

Les mondes de la nuit, produite par le Musée de la nature et des sciences de Sherbrooke, mise sur l’ambiance claire obscure pour faire vivre une expérience amusante et enrichissante.   Les enfants pourront enfin passer la nuit debout, faire du camping sous les étoiles, jouer à cache-cache dans le labyrinthe et s’amuser avec des peluches d’animaux du désert.

Tolakonutome. Elle raconte une histoire – jusqu’au 11 décembre 2020

À travers 20 œuvres qui regroupent des peintures et des œuvres sur papier, l’artiste malécite, Ginette Kakakos Aubin, nous guide à travers sa propre histoire. Cette exposition est fondée sur l’exploration des origines autochtones de l’artiste — une véritable recherche de ses racines culturelles et de leur actualisation. Ses œuvres sont inspirées des arts primitifs, des objets, des vêtements et de la broderie de ses ancêtres qui lui servent également de catalyseurs de création. 

Forte de ses nombreuses participations à des expositions solos et collectives, au Canada, aux États-Unis et en Europe Ginette Kakakos Aubin a su se démarquer grâce à la qualité et l’authenticité de ses œuvres et à sa présence active au sein du milieu artistique québécois. 

LANCEMENT DE LA PROGRAMMATION 2020 DE LA MAISON MERRY

De nombreuses personnes ont répondu à l’appel et se sont déplacées hier afin d’assister au lancement de la programmation 2020 de la Maison Merry. Au programme : une nouvelle exposition, 6 spectacles, deux conférences, trois ateliers et la deuxième édition de l’événement bénéfice À la nôtre!

Sophie Charbonneau, directrice générale de la Maison Merry a pris la parole pour souligner à quel point elle est fière de cette programmation et du partenariat développé avec le Musée des Abénakis et du Grand Conseil de la Nation Waban-Aki pour l’exposition Ndakina. Les Abénakis dans les Cantons-de-l’Est. Cette nouvelle exposition dévoile l’univers de la nation abénakise dont le territoire ancestral englobe l’actuel terrain de la Maison Merry. De nombreux artéfacts autochtones ont d’ailleurs été retrouvés lors des fouilles archéologiques. L’inauguration se déroulera le 21 juin prochain, journée nationale des Autochtones.

La Maison Merry s’associe de nouveau avec Orford Musique pour vous offrir des concerts intimes au courant de l’été. Le 1er août prochain, c’est au tour du Chemin des Cantons de faire escale à la Maison Merry avec son spectacle familial Réguines et fantômes, une enquête mystérieuse en plein coeur des Cantons-de-l’Est.

Très connu dans le milieu du patrimoine, Gérard Beaudet offre une conférence sur l’influence britannique et américaine dans le paysage des Cantons-de-l’Est. Suzie O’Bomsawin, du Grand Conseil de la Nation Waban-Aki nous entretient sur les Abénakis, leur territoire ancestral, duquel font partie les Cantons-de-l’Est et les enjeux modernes de son développement.

Parmi les nouveautés, une activité développée pour la semaine de relâche scolaire en plus d’un atelier sur la reproduction d’une légende abénakise en « stop-motion ». En 2020, la Maison Merry devient le point de départ des populaires visites animées estivales du centre-ville de Magog.

Pour le détail complet de la programmation, visitez le site web de la Maison Merry. Les billets sont mis en vente dès maintenant et peuvent être achetés sur place ou par téléphone au 819-201-0727.

INAUGURATION D’UN TOUT NOUVEAU SERVICE ENFANCE-FAMILLE À KIUNA

C’est avec un immense plaisir que l’Institution Kiuna a procédé à l’inauguration des services à l’enfance Skamon le 20 janvier 2020.

L’Institution Kiuna est un centre d’études collégiales des Premières Nations, mise sur pied par le Conseil en Éducation des Premières Nations en 2011 et qui a pour objectif d’améliorer la réussite éducative et d’augmenter les niveaux de scolarisation en offrant un milieu d’apprentissage qui respecte et s’inspire de l’identité, des valeurs et des traditions des Premières Nations.

En accord avec la mission de Kiuna et avec le soutien déterminant de leurs partenaires, ils ont mis sur pied les services à l’enfance Skamon, mot qui veut dire maïs en langue abénakise. Faisant écho à l’usage traditionnel des plants de maïs par les Abénakis, les services à l’enfance Skamon se veulent un tuteur de croissance et de résilience pour les enfants, ainsi que les parents-étudiants qui les accompagnent.

Plus précisément, les enfants de leurs étudiants auront dorénavant accès à des services spécialisés tels que :

Des évaluations et des mesures d’encadrement de troubles d’apprentissages

  • Évaluation neuropsychologique
  • Évaluation affective
  • Rencontres multidisciplinaires avec les écoles

Suivis psychothérapeutiques pour difficultés affectives

  • Thérapie pour enfants
  • Thérapie pour parents
  • Thérapie pour parents et enfants

Suivis en psychoéducation et éducation spécialisée

  • Habiletés sociales
  • Habiletés et stimulations psychomotrices
  • Gestion du stress et des émotions
  • Aide aux devoirs
  • Francisation
  • Habiletés parentales
  • Intégration de zoothérapie (à venir)

GalArt 2019 | Prix Patrimoine et muséologie | Culture Centre-du-Québec

Le 21 novembre dernier avait lieu la seizième édition du GalArt de Culture Centre-du-Québec, soirée annuelle de reconnaissance des intervenants culturels centricois. C’est avec beaucoup de fierté que le Musée des Abénakis s’est vu décerner le Prix Patrimoine et muséologie pour son exposition temporaire l’Indien au-delà d’Hollywood

Placé sous le thème « Culture physique », le GalArt 2019 a tracé des parallèles entre l’artiste et l’athlète. Il a mis en valeur ceux qui utilisent le corps comme moyen d’expression; a souligné la force, l’endurance et la souplesse requises par plusieurs disciplines; a reconnu nombre de tâches physiques incluses dans le métier. À l’instar de la vie d’athlète, être artiste requiert de la rigueur et de la sueur pour passer maître dans sa discipline. Il s’avère juste de dire qu’en ce domaine, inspiration rime souvent avec transpiration. Cette édition rend donc hommage aux artistes, artisans et travailleurs culturels qui ont trimé dur afin que leurs œuvres voient le jour. 

Le Musée des Abénakis tient à féliciter les Archives Bois-Francs, pour leur vidéo promotionnelle ainsi que le Conseil des Abénakis de Wôlinak, pour leur série documentaire Les Abénakis de Bécancour, d’hier à aujourd’hui, finalistes 2019 du Prix Patrimoine et muséologie. De plus, il applaudit tous les lauréats 2019 ainsi que les finalistes des différentes catégories.

 La directrice générale du Musée des Abénakis, Madame Geneviève Bédard, en compagnie de Martin Paré, directeur régional de Culture et Communications Québec Mauricie.

Vague démographique : mouvance des cultures

Le Musée des Abénakis à Odanak présente, jusqu’au 17 novembre 2019, l’exposition Vague démographique : mouvance des cultures, fruit de la commissaire et coordonnatrice Frédérique Guichard. Ce projet réunit quatorze artistes; six en provenance de l’Atelier Presse Papier de Trois-Rivières, sept artistes autochtones, dont l’artiste abénakise Christine Sioui Wawanoloath, ainsi que la Britannique d’origine chinoise Wuon-Gean Ho, gagnante du Prix Presse Papier de la Biennale internationale d’estampe contemporaine de Trois-Rivières présentée en 2017.

La commissaire de ce projet a associé à chacun des artistes de l’atelier Presse Papier, un artiste issu des Premières Nations. Chaque duo a ainsi pu apprendre à se connaître, a suivi des ateliers communs et a partagé son vécu.

Au final, cette collaboration aura permis la création de vingt-huit estampes traditionnelles; quatorze de grands formats et quatorze plus petites. Ces dernières ont été reliées en un livre d’artistes, autour du conte d’Ariane Gélinas, Lune perdue, conçu spécifiquement pour ce projet.

Le Musée des Abénakis

Le Musée des Abénakis vise en priorité à étudier, documenter et mettre en valeur la culture des Abénakis. Parallèlement, il s’intéresse aussi aux réalisations des autres Premières Nations en mettant en valeur les créations des artistes contemporains. Cette collaboration avec l’Atelier Presse Papier permet la diffusion du talent d’artistes des Premières Nations et le rapprochement entre autochtones et allochtones.

Le Musée des Abénakis est subventionné par le ministère de la Culture et des Communications du Québec ainsi que par le Conseil des Abénakis d’Odanak.

30 SEPTEMBRE | JOURNÉE DU CHANDAIL ORANGE

En ce 30 septembre, tout le personnel du GCNWA, des Conseils de bande et des Centres de santé des communautés d’Odanak et de Wôlinak ont revêtu leur chandail orange à l’occasion de cette journée qui vise à rendre hommage aux survivants et aux victimes des pensionnats autochtones.

🔶 Pourquoi à cette date? Parce que c’est à ce moment de l’année qu’on enlevait de force les enfants à leur famille pour les placer dans les pensionnats.

🔶 La Journée du chandail orange est née il y a quatre ans, pendant le projet de commémoration du pensionnat St. Joseph Mission à Williams Lake C.‑B. L’ex-pensionnaire Phyllis Webstad a raconté comment, le jour de son arrivée au pensionnat, on l’a dérobé du chandail orange que lui avait acheté sa grand-mère. Après avoir raconté son histoire, elle a réalisé que plusieurs survivants avaient vécu des choses similaires. Le chandail orange dont on a privé une enfant symbolise tout ce qu’ont perdu ces milliers d’élèves, leurs familles et leurs communautés, pendant plusieurs générations.

La communauté d’Odanak récompensée !

Cette semaine a eu lieu la rencontre des opérateurs des eaux potables et des CCQE des Premières Nations du Québec. La communauté d’Odanak, représentée par son opérateur des eaux potables Éric G. Nolett, a remporté les trois mentions de reconnaissance parmi toutes les communautés autochtones francophones :

  • Santé et Sécurité au Travail
  • Meilleur Suivi du Programme d’échantillonnage
  • Meilleur Entretien des équipements

De plus, une compétition amicale intitulée les « Eau-Lympiades » s’est tenue dans le cadre de cette rencontre. Huit équipes s’affrontaient lors d’une série de huit épreuves de simulation des diverses activités de traitement des eaux potables. C’est d’ailleurs l’équipe dont faisait partie Éric qui a raflé la médaille de bronze.

Félicitations Éric!

JOURNÉE CULTURELLE 2019

Vous pouvez déjà l’inscrire à votre agenda: la Journée culturelle 2019 aura lieu le 7 septembre prochain !

Plusieurs activités vous attendent sur place. Vous ne voulez pas rater ça !

P A R T A G E Z la nouvelle! Au plaisir de vous y voir en grand nombre.