Une année record pour la 7e édition du cocktail-bénéfice du Musée des Abénakis!

Plus de 125 amis et partenaires du Musée des Abénakis se sont réunis le 22 mars dernier pour participer à la septième édition de son cocktail-bénéfice annuel. Grâce à la présence des convives ainsi qu’à la généreuse contribution de 30 commanditaires, le Musée des Abénakis est très heureux d’annoncer qu’il a amassé la somme de 33 500 $ (24 000$ de profit net) qui permettra de contribuer à ses missions éducatives et culturelles. Il s’agit du plus gros montant amassé par le Musée des Abénakis lors d’une activité- bénéfice.

À nouveau cette année, les participants de la soirée ont pu découvrir la richesse artistique et culinaire des Premières Nations et se sont plongés dans la culture contemporaine des Abénakis. Pour une septième année, la découverte culinaire de la soirée a été confiée au chef Steve Bissonette du restaurant La Sagamité, de Wendake. Les invités ont pu découvrir des hors-d’oeuvre peu communs tels qu‘un carpaccio de bison fumé sur taro, un tartare de cerf au paprika fumé et un magret de canard fumé au physalis, pour ne nommer que ces trois bouchées! Ils ont également eu l’occasion d’échanger entre eux au rythme de la musique électro de Geronimo Inutiq, un DJ inuk, qui a su égayer, pour la seconde année consécutive, la soirée.

Notre célèbre encan silencieux était également de retour – et sa réputation n’est plus à faire! En effet, les 14 pièces d’artistes et artisans autochtones et allochtones proposées ont ravi l’ensemble des invités ; c’est plus de 6 000$ qui ont été amassés grâce à la vente d’œuvres ! En fin de soirée, des tirages ont permis à 13 personnes chanceuses de remporter de magnifiques prix, dont un voyage à Essipit comprenant deux nuitées en condo ainsi qu’une croisière aux baleines, un souper 5 services au restaurant La Sagamité pour deux personnes, une nuitée à l’hôtel Montfort de Nicolet avec accès au spa nordique, deux nuitées en chalet EXP dans l’un des parcs nationaux de la SÉPAQ ainsi qu’un casque d’écoute Bose.

Le Musée des Abénakis tient à remercier chaleureusement tous ses partenaires – plus particulièrement ses commanditaires majeurs BLG, Desjardins caisse de Nicolet, RBC, Conseil des Abénakis de Wôlinak et la SAQ – ainsi que ses convives, sans qui cet événement n’aurait pas connu un aussi grand succès!

Le Musée des Abénakis est subventionné par le ministère de la Culture et des Communications et le Conseil des Abénakis d’Odanak.

Une piscine intérieure est maintenant accessible au Gym Formule Fitness de Wôlinak

Ce vendredi après-midi, le Conseil des Abénakis de Wôlinak inaugure officiellement l’agrandissement du Gym Formule Fitness au sein duquel on retrouve désormais une piscine intérieure chauffée ainsi qu’un spa de nage. Cette infrastructure a pu voir le jour grâce, entre autres, aux subventions accordées par le Secrétariat aux affaires autochtones (SAA) et Développement économique Canada pour les régions du Québec (DEC).

Les travaux d’agrandissement du Gym Formule Fitness afin d’accueillir les nouvelles installations, au coût de de 434 000$, ont débuté au août 2017. Grâce à ces travaux, les gens peuvent désormais se baigner dans une toute nouvelle piscine intérieure chauffée et tester leur performance de nageur dans un spa de nage à contre-courant.

La réalisation de ces travaux n’aurait pas pu être possible sans la collaboration financière du Secrétariat aux affaires autochtones. « Dans toute communauté, il est important d’offrir des endroits récréatifs agréables pour favoriser le sport et les loisirs afin de promouvoir des saines habitudes de vie » souligne M. Geoffrey Kelley, ministre responsable des Affaires autochtones. « Par le Fonds d’initiatives autochtones III, notre gouvernement est particulièrement fier d’appuyer ce projet puisque cette piscine viendra concrètement améliorer la qualité de vie des Abénakis et des résidents des environs tout en contribuant au renforcement du tissu social de la région. D’ailleurs, l’idée de ce projet a été développée au sein de la communauté de Wôlinak alors je tiens à féliciter tous ceux qui y ont pris part, de sa conception à sa réalisation. »

Le conseil de bande a également pu compter sur une contribution non remboursable de 175 000$ dans le cadre du Programme d’infrastructure communautaire de Canada 150 (PIC150). « Cet investissement s’inscrit dans un projet de construction communautaire visant à célébrer le 150e anniversaire du Canada. Il n’y a pas de meilleure façon de marquer ce jalon que de célébrer les lieux qui nous rassemblent, les endroits qui nous permettent de garder la forme, de nous détendre et d’établir des liens avec nos amis et nos voisins », a tenu à souligner le ministre de l’Innovation, des Sciences et du Développement économique et ministre responsable de DEC, l’honorable Navdeep Bains.

« Par l’intermédiaire du Programme d’infrastructure communautaire de Canada 150, nous renforçons nos collectivités dans tout le pays afin qu’elles soient encore mieux outillées et plus dynamiques. Je suis heureux que les membres de la communauté de Wôlinak et les citoyens des municipalités avoisinantes puissent profiter de l’agrandissement et de l’amélioration du Gym Formule Fitness par l’ajout d’importantes installations sportives, telle qu’une piscine intérieure, qui auront notamment un impact positif sur leur qualité de vie », a mentionné le député Saint-Maurice — Champlain et ministre du Commerce international, François-Philippe Champagne.

« Nous sommes fiers d’offrir un tel équipement sportif aux membres de notre communauté, alors que ce genre d’installation est rare dans notre région. La nouvelle piscine intérieure et le spa de nage s’inscrivent parfaitement dans notre objectif qui est de développer les saines habitudes de vie au sein de la communauté. Ces nouvelles installations offriront également une occasion à tous les sportifs et familles des villes et villages avoisinantes de se réunir afin de faire de l’activité physique », déclare le directeur général du Conseil des Abénakis de Wôlinak, monsieur Dave Bernard.

Le chantier étant officiellement terminé, l’heure est maintenant à la découverte. La piscine ainsi que le spa de nage sont accessibles dès maintenant au Gym Formule Fitness situé au 4790 rue Mikowa, à Wôlinak. Pour connaître l’horaire complet du centre de conditionnement physique, consultez leur site web au www.formulefitness.com ou encore rendez-vous sur leur page Facebook. C’est avec une immense fierté que le Conseil des Abénakis de Wôlinak invite tous ceux et celles qui le désirent, du simple curieux au plus grand amateur de sports aquatiques,  à venir essayer leurs toutes nouvelles installations.

Faire rayonner la Nation Waban-Aki par Le Nouvelliste

Faire rayonner la Nation Waban-Aki

BRIGITTE TRAHAN – Le Nouvelliste

Crédit photo: Brigitte Trahan – Le Nouvelliste

Elle est directrice du bureau du Ndakinna du Grand conseil de la Nation Waban-Aki. Elle a œuvré en tant que conseillère aux Affaires autochtones au ministère de l’Éducation du Québec, à Québec, où elle a aussi fait un baccalauréat intégré en économie et en politique de même qu’une maîtrise en administration des affaires, des études qui l’ont amenée à voyager en Europe, aux États-Unis et au Pérou où elle a appris l’anglais et l’espagnol.

Suzie O’Bomsawin, 32 ans, caresse le rêve qu’on enseigne l’histoire de son peuple et des Premières Nations dans les écoles du Québec. C’est ce militantisme désireux de faire fleurir la culture et les traditions des Abénakis qui l’a incitée à quitter son emploi gouvernemental. «J’avais le désir de changer les choses», dit-elle. Cette énergie bouillonnante était toutefois difficilement conciliable avec son travail de fonctionnaire, explique-t-elle. «L’histoire de mon peuple est absente», déplore la jeune Abénakise.

Un poste sur mesure pour elle s’est alors ouvert dans sa communauté. C’est de là qu’elle pourra contribuer davantage à l’épanouissement et à la valorisation de sa culture. Malgré les profondes cicatrices laissées par les conflits historiques entre Blancs et autochtones, il reste encore une langue abénakise, des traditions, des contes et des légendes. Suzie O’Bomsawin entend bien contribuer à leur préservation.

«Il est resté plusieurs pratiques ancestrales», se réjouit-elle. Pour preuve, elle exhibe un magnifique ouvrage de vannerie en frêne et en foin d’odeur, une herbe sacrée chez les autochtones. Le foin d’odeur dégage un parfum subtil très agréable. «Ça, c’est l’odeur de chez nous», dit-elle.

«Il y a tout un travail derrière ça. C’est tout un héritage», assure-t-elle en expliquant la méthode complexe de fabrication.

«Il est aussi resté certaines cérémonies qui sont toujours pratiquées, des chants, des danses, des contes et légendes, qui font référence à la création du monde», dit-elle.

La langue a été très fragilisée avec le temps. Suzie O’Bomsawin avoue qu’elle n’en sait que des bribes, mais des efforts sont mis pour la préserver. «Je la parle plus que ma mère», précise-t-elle. «Il y a des programmes pour les enfants, dans la communauté pour apprendre la langue», dit-elle. «Je ne m’attends pas que mon fils parle l’abénakis, mais au moins qu’il ait un intérêt et une conscience que sa langue maternelle est censée être l’abénakis, pas le français.»

Suzie O’Bomsawin s’implique dans de nombreuses organisations avec l’objectif que les «Premières Nations soient sur le même pied d’égalité que les autres acteurs de la société, qu’on ait une inclusion de nos opinions, de nos connaissances, qu’on soit reconnu pour ce que nous avons», dit-elle.

On la retrouve à la présidence du conseil d’administration de la Société historique d’Odanak, qui représente le Musée des Abénakis, cofondée par son arrière-grand-père, de même que dans l’organisation Femmes autochtones du Québec, au conseil d’administration de la Sépaq, au Comité Solidarité Trois-Rivières et au conseil d’administration de la Maison de la famille Le lien de Pierreville.

Elle veut que cette inclusion ne soit pas que dans les enseignements scolaires, mais aussi au niveau culturel. «Ça s’améliore, mais il y a encore beaucoup d’éducation à faire pour défaire beaucoup de préjugés et de stéréotypes voulant que les autochtones soient dépendants de l’État, soient tous des alcooliques, des drogués, des batteurs de femmes qui vivent dans la pauvreté et qui ne veulent pas s’impliquer dans la société», dit-elle en reconnaissant qu’il y a néanmoins encore beaucoup de «désorganisation» dans certaines communautés.

L’approche du Grand Conseil Waban-Aki, dit-elle, démontre «qu’il peut y avoir une approche collaborative. On tend la main pour faire des projets. On a les compétences. On a les qualifications et on s’attend qu’il y ait une concrétisation de ces partenariats pour que ce soit gagnant-gagnant», explique-t-elle. «On fait avancer la Nation et l’on contribue au développement régional en créant de l’emploi», fait-elle valoir. «C’est une approche qui devrait continuer à être valorisée et à être mise de l’avant», estime-t-elle.

Source: https://www.lenouvelliste.ca/actualites/tete-daffiche/faire-rayonner-la-nation-waban-aki-635e16018f2441faddf71f93cff44f94

Une toute première programmation culturelle pour le Musée

Le Musée des Abénakis a fièrement dévoilé sa première programmation culturelle pour le printemps 2018. De mars à juin, le Musée présentera 7 activités ludiques, vivantes, enrichissantes et diversifiées qui plairont à tous. Ces différentes activités où seront invités petits et grands permettront aux participants de vivre une rencontre culturelle captivante.

Le Musée en mode « FAMILLE »

Au Musée des Abénakis : on se relâche!
Le vendredi 9 mars, raquettes aux pieds, venez parcourir le sentier Koak d’Odanak en compagnie d’un biologiste qui vous enseignera à reconnaitre les traces laissées par les animaux. De retour au Musée, réchauffez-vous en cuisinant et dégustant une délicieuse bannique, puis créez un magnifique vitrail coloré que vous pourrez rapporter à la maison. Cette activité familiale est offerte au coût de 10 $ (8 $ pour les membres de la Société historique d’Odanak).

Mategwas et le sucre!
Le samedi 7 avril, laissez-vous raconter comment les Abénakis ont découvert le sirop d’érable par la conteuse Christine Sioui Wawanoloath et partez à la rencontre de Mategwas, le lièvre. Aidez-le à retrouver les œufs de Pâques qu’il a cachés un peu partout au Musée ! Cette activité adaptée pour les enfants de 2 à 8 ans est offerte au coût de 8 $ (5 $ pour les membres de la Société historique d’Odanak).

Bec et Museau au Musée
Le dimanche 29 avril, rencontrez de véritables oiseaux de proie vivants ! Apprenez-en davantage sur ces bêtes à plumes grâce à l’animation Chouette à voir! de l’Union québécoise de réhabilitation des oiseaux de proie (UQROP). Échangez ensuite avec Monsieur Antoine Martineau-Rousseau, un technicien de la faune, biologiste et trappeur professionnel, qui saura vous transmettre sa passion pour les animaux à fourrure du Québec. Cette activité est au coût de 10 $ (8 $ pour les membres de la Société historique d’Odanak).

Le Musée en mode « TRANSMISSION DE SAVOIR-FAIRE »

Wampum : enfilade de coquillages blancs
Le samedi 24 mars, en compagnie d’un artiste pluridisciplinaire qualifié, découvrez l’importance complexe des wampums ainsi que leur signification. Confectionnez ensuite votre propre bracelet perlé. Un atelier enrichissant pour les gens âgés de 16 ans et plus qui possèdent une fibre créative ou simplement un intérêt envers ces fabuleuses perles tubulaires. Cette activité vous est proposée au coût de 15 $ (10 $ pour les membres de la Société historique d’Odanak).

Le Musée en mode « SAVEURS DES PREMIÈRES NATIONS »

Nd’adbokwa : je cuisine
Le 20 mai, concoctez en équipe et dégustez des mets inspirés des Premières Nations, de l’entrée au dessert, puis rassemblez-vous avec des membres de Femmes Autochtones du Québec pour participer à un cercle de discussion. Cette activité adaptée pour les gens de 14 ans et plus est offerte au coût de 15 $ (10 $ pour les membres de la Société historique d’Odanak).

Soirée poésie
Le jeudi 7 juin en soirée, profitez de la vue que vous offre la rivière St-François et assistez à une soirée de poésie autochtone. Musique et apéro vous accompagneront lors de cette soirée extérieure où vous serez plongé dans l’univers des poètes des Premières Nations. Cette activité est offerte au coût de 20 $ (15 $ pour les membres de la Société historique d’Odanak).

Le Musée en mode « PORTES OUVERTES »

Le samedi 16 juin, profitez de nos portes ouvertes pour découvrir le Musée, ses expositions et son spectacle multimédia « la Création du monde ». Venez à la rencontre d’artistes et d’artisans abénakis et goûtez à des mets traditionnels. Cette activité est ouverte et gratuite pour tous.

Pour l’ensemble des activités (sauf l’activité portes ouvertes), il faut réserver votre place puisqu’elles sont limitées. Si vous souhaitez vous inscrire à une ou plusieurs activités, vous êtes invités à communiquer avec la réception du Musée des Abénakis au 450 568-2600 ou par courriel au [email protected].