Entente de partenariat entre la MRC des Sources et le Grand Conseil de la Nation Waban-Aki

La MRC des Sources et le Grand Conseil de la Nation Waban-Aki ont récemment convenu d’une entente de partenariat afin de permettre l’émergence de projets au Parc régional du Mont-Ham.

Bien que les projets à venir vous seront annoncés sous peu, les deux organisations ont souhaité officialiser un partenariat signifiant leur désir commun de travailler au développement du parc régional et, de ce fait, poursuivre les discussions pour de futures collaborations.
En effet, ce partenariat semblait tout naturel puisque la MRC des Sources et le Grand Conseil de la Nation Waban-Aki partagent déjà des intérêts communs, à savoir le développement économique de leurs communautés respectives.

« Cette association avec la Nation Waban-Aki apportera un regard neuf sur les avenues de développement pour notre région, tout en bonifiant les projets que nous avons déjà dans notre feuille de route. C’est un privilège de pouvoir collaborer avec la Nation Waban-Aki et je vous assure que les élus et moi ferons tout en notre pouvoir pour alimenter ce partenariat qui promet d’être fructueux », affirme M. Hugues Grimard, préfet de la MRC des Sources et maire de la Ville d’Asbestos.

De plus, il faut relever l’importance accordée au partage des spécificités régionales de chaque communauté au sein de cette entente.

« Nul doute que cette collaboration permettra la mise en valeur et la promotion du patrimoine culturel abénakis tout en favorisant un partenariat solide et réel entre notre Première Nation et la MRC des Sources. Nous espérons également que ce partenariat saura mettre de l’avant le tourisme autochtone grâce à des projets porteurs auxquels nous serons heureux et fiers de contribuer », souligne M. Dave Bernard, directeur général du Conseil des Abénakis de Wôlinak.

« Le Conseil des Abénakis d’Odanak est fier de participer à ce partenariat avec nos frères de Wôlinak et avec la MRC des Sources. Nous sommes persuadés que la touche abénakise qui sera apportée aux projets à venir sera une valeur ajoutée significative dans l’offre touristique de la région. Nous espérons également que cette collaboration ait des retombées positives pour le développement économique de la Nation », déclare M. Daniel G. Nolett, directeur général du Conseil des Abénakis d’Odanak.

En terminant, les deux organisations travaillent activement à mettre en place tous les éléments permettant la concrétisation de projets majeurs pour leurs communautés respectives. L’année 2018 sera porteuse de bonnes nouvelles et les fruits de ce nouveau partenariat seront visibles prochainement.

Denys Bernard, directeur général du Grand Conseil de la Nation Waban-Aki; Hugues Grimard, préfet de la MRC des Sources; Jean Roy, président de la Corporation de développement du Mont-Ham; Dave Bernard, directeur général du Conseil des Abénakis de Wôlinak; Daniel G. Nolett, directeur général du Conseil des Abénakis d’Odanak, Frédéric Marcotte, directeur général de la MRC des Sources.

Jean Roy, président de la Corporation de développement du Mont-Ham; Hugues Grimard, préfet de la MRC des Sources; Denys Bernard, directeur général du Grand Conseil de la Nation Waban-Aki; Dave Bernard, directeur général du Conseil des Abénakis de Wôlinak; Daniel G. Nolett, directeur général du Conseil des Abénakis d’Odanak, Frédéric Marcotte, directeur général de la MRC des Sources.

L’exposition “Microcosme” présentée du 27 octobre 2017 au 15 mars 2018 au Musée des Abénakis

Le Musée des Abénakis est fier de présenter l’exposition Microcosme, qui, après s’être déplacée au Musée régional de Rimouski, au Centre d’art de Kamouraska, à la Maison améridienne de Mont Saint-Hilaire, au Musée amérindien de Mashteuiatsh, au Musée Huron-Wendat, l’exposition s’arrête enfin à Odanak. Microcosme est la 4e édition du projet Innovation métiers d’art de la corporation Métiers d’art/Bas-Saint-Laurent.

Innovation métiers d’art est un projet de création qui consiste en un défi à l’innovation et au dépassement de soi lancé aux artisans, selon un thème donné.

Sept artistes, tous membres de la corporation Métiers d’art/BSL, ont été jumelés à sept artistes autochtones de différentes Nations du Québec dans le but de créer une œuvre en deux temps. D’abord, chacun a été amené à créer une œuvre miniature, remise à son partenaire, qui a par la suite été intégrée dans l’œuvre finale de chaque artiste. C’est une expérience de création qui demande à chacun de créer hors de sa zone de confort, en misant entre autres sur la recherche, l’innovation et l’exploration de nouvelles techniques ou de nouveaux matériaux.

Artistes jumelés
Josée Desjardins et Eruoma Awashish; Marius Harton et Sylvie Bernard; Annette Albert et Marcel Dominique; Emmanuel Guy et Sarah Cleary; Ito Laïla LeFrançois et Virginia Pésémapéo Bordeleau; Manon Lortie et Jacques Newashish; Josée Bourgoin et Teharihulen Michel Savard.

Le Musée des Abénakis
Le Musée des Abénakis vise en priorité à étudier, documenter et mettre en valeur l’histoire millénaire et la culture des Abénakis. Parallèlement, il s’intéresse aussi au vécu et aux réalisations des autres Premières Nations en mettant en valeur les créations des artistes contemporains. Cette collaboration avec la corporation Métiers d’art/Bas-Saint-Laurent permet la diffusion du talent d’artistes des Premières Nations et le rapprochement entre autochtones et allochtones.
Depuis 1965, le Musée assure la promotion du développement culturel de la Première Nation des Abénakis et la conservation de ses traditions millénaires. Ayant accueilli plusieurs milliers de visiteurs depuis son ouverture, le Musée des Abénakis est un lieu dynamique de diffusion et d’animation éducative et culturelle.

Le Musée des Abénakis est subventionné par le ministère de la Culture et des Communications du Québec ainsi que par le Conseil des Abénakis d’Odanak.

DÉMARCHE D’ADAPTATION : deux communautés des Premières Nations se sont dotées d’un plan

Le Grand Conseil de la Nation Waban-Aki en collaboration avec l’Institut de Développement durable des Premières Nations du Québec et du Labrador (IDDPNQL), ainsi qu’avec le ministère du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les Changements climatiques (MDDELCC), a mis sur pied un plan d’adaptation aux changements climatiques pour les communautés des Premières Nations d’Odanak et de Wôlinak. Il s’est joint à la Rés-Alliance alors qu’il entame la mise en oeuvre de ce plan.

Marc-André Demers, animateur de la Rés-Alliance est allé à la rencontre de Myriam Beauchamp, chargée de projets au Grand Conseil de la Nation Waban-Aki, pour discuter de leur démarche d’adaptation.

Wôlinak adhère officiellement au Régime de gestion des terres des Premières Nations : une première au Québec.

Wôlinak (Québec), le 2 octobre 2017 – Le 27 septembre 2017, la Première Nation des Abénakis de Wôlinak célébrait la signature de l’accord spécifique relatif à la Gestion des Terres des Premières Nations, faisant officiellement d’elle la première communauté autochtone au Québec à adhérer au Régime de Gestion des Terres des Premières Nations et ainsi, lui permettant d’acquérir une autonomie gouvernementale en matière de gestion des terres.

Il s’agissait de la dernière étape à franchir suite au vote historique du 2 mars 2017 où les membres de la communauté de Wôlinak votèrent majoritairement en faveur de la signature de l’accord spécifique et de leur code foncier.

Grâce à cette entente, la communauté sera, entre autres, mieux outillée afin d’élaborer ses propres lois sur la gestion et la protection de ses terres, de ses ressources et de son environnement. Cela lui permettra également d’acquérir de l’autonomie gouvernementale et sectorielle en matière de gestion des terres. En effet, tel que l’explique Mme Katharina Trottier, directrice des terres et de l’habitation de Wôlinak : « Grâce à cette adhésion, le Conseil des Abénakis de Wôlinak sera en mesure d’émettre des baux et faire des ententes avec des institutions financières afin de faciliter l’accès hypothécaire aux membres de la communauté, en plus d’avoir un impact positif direct sur le développement économique de Wôlinak. »

L’Accord-cadre sur la gestion des terres des Premières Nations est une entente de gouvernement à gouvernement signée en 1996 par treize Premières Nations. Aujourd’hui, 72 Premières Nations à travers le Canada sont signataires de cette entente historique. Celle-ci accorde aux Premières Nations signataires le pouvoir d’élaborer des lois concernant les terres de réserve, les ressources et l’environnement.

 

Renseignements :

Katharina Trottier, directrice des terres et de l’habitation

Conseil des Abénakis de Wôlinak

T : 819-294-6696

C : [email protected]